Union Africaine : Jean Ping dévoile son ambitieux plan d’intégration africaine

Le chef de l’exécutif africain a fait savoir que les objectifs africain d’unité politique et économique devraient devenir une réalité ces quatre prochaines années avec la création d’un super bloc commercial reliant toute l’Afrique sub-saharienne.

Jean Ping, le Président de la Commission de l’UA a fait savoir lundi, à l’occasion de la célébration de la « Journée de l’Afrique », que les efforts visant à transformer les trois principaux blocs commerciaux régionaux africains en une entité unique s’étendraient sur les quatre prochaines années, conformément aux plans de l’UA.

L’Union africaine a lancé les plans destinés à transformer la Communauté est- africaine (EAC), le Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA) et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) en un super bloc commercial africain.

Un marché de 600 millions de consommateurs

Jean Ping a indiqué que la transformation des trois blocs commerciaux en une entité unique allait créer un marché de 600 millions de personnes et stimuler les efforts d’intégration politique et économique, qui sont les principaux facteurs de la réussite des Etats unis d’Afrique.

L’EAC regroupe cinq pays, à savoir le Burundi, le Kenya, le Rwanda, l’Ouganda et la Tanzanie, tandis que le COMESA en compte 19 dans la région d’Afrique orientale et australe. Certains Etats du COMESA sont également membres de la SADC et vice- versa.

« La nature globale des menaces qui pèsent sur le monde rend impossible à un Etat d’y faire face tout seul, tandis que la sécurité du monde ou du continent ne peut être assurée par des pays isolés », a fait savoir Jean Ping.

« Chacun sait que pour réussir dans un monde globalisé, il faut trouver des réponses communes et une action collective doit être menée en organisant le monde autour de groupe régionaux intégrés et par la coopération régionale », a-t-il ajouté.

De la Commission à une Autorité

La déclaration de Jean Ping insistant sur la nécessité urgente de transformer les blocs commerciaux de l’Afrique en une seule entité vient au moment où les dirigeants africains se préparent à se réunir en Libye du 1er au 03 juillet, pour déclarer la transformation de la Commission de l’Union africaine en une Autorité africaine.

Le Président de la Commission de l’UA a expliqué que la prise de conscience de la nécessité d’une unité économique s’était récemment illustrée par deux signaux forts et concrets envoyés récemment par le COMESA, l’EAC et la SADC, pour former une zone de libre échange appuyée par la formation d’un système régional de facilitation des échanges pour la région.

« Pour bâtir une Afrique unie, intégrée, développée et pacifique, l’UA doit également relever le défi – qui n’est pas le moindre de tous – d’établir un juste équilibre entre la nécessité d’une stabilité politique et d’un développement socio-économique rapide, auxquels les peuples du continent aspirent légitimement », a-t-il réaffirmé.

Jean Ping a déclaré que l’UA a élaboré un plan d’action stratégique sur quatre ans destiné à atteindre les objectifs de l’intégration africaine pour renforcer ses systèmes de fonctionnement internes et assurer un cadre de coordination et de coopération avec les autres blocs régionaux pour atteindre ses propres objectifs.

free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :