Kadhafi à la recherche d’un “Plan Marshall” pour l’Afrique au cours du Sommet du G8

D’après le Moniteur de l’UA, Mouammar Kadhafi, le Président de l’Union africaine (UA) a appelé au cours du Sommet du G8 à l’Aquila, à mettre sur pied un programme de financement pour l’Afrique, comparable au Plan Marshall américain, destiné à reconstruire l’Europe occidentale après la Seconde Guerre mondiale.

S’adressant au groupe du G8 des pays industrialisés durant le Sommet de L’Aquila (Italie), récemment conclu, il a exprimé le besoin de l’Afrique de recevoir des investissements étrangers massifs afin de permettre au continent d’exploiter ses énormes ressources naturelles. Il a également ajouté que les bonnes intentions et les promesses d’aide émises lors des précédentes rencontres du G8 devaient encore aboutir à des résultats. Selon le Chef d’État libyen, qui s’est exprimé durant une session du sommet consacrée à l’Afrique, « l’Afrique a des projets qui nécessitent des investissements et qui répondent aux besoins du continent, par exemple le barrage Inga au Congo, le Lac Tchad et le Delta du Nil ».

Le Président de l’Union africaine a aussi mis en avant la nécessité pour ceux qui désirent aider l’Afrique de le faire sans imposer de conditions, par exemple forcer les nations africaines à se calquer sur le modèle politique occidental. « L’Afrique, à travers ses structures sociales, adopte de manière naturelle un système social que les pays occidentaux, après des décennies de colonisation et d’esclavagisme, ont du mal à comprendre », a-t-il dit, ajoutant que la démocratie se définit selon les hommes au pouvoir. Il a illustré ses propos en citant l’exemple libyen de la « démocratie directe du peuple » grâce à laquelle, selon lui, chaque homme et chaque femme, exerce le pouvoir.

Le Chef d’État libyen a pressé les dirigeants du G8 à inviter les pays pauvres, tels que le Malawi, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Tchad, le Niger, le Burundi et Djibouti au prochain sommet du G8, au lieu de faire de cette rencontre un club exclusif incluant seulement les pays riches et les producteurs de pétrole et de gaz.

Le Président Kadhafi a aussi fait part aux Chefs d’État du G8 des décisions prises au cours du récent sommet qui s’est tenu à Syrte, en Libye, notamment au sujet de la transformation de la Commission de l’UA en une Autorité de l’Union. Selon lui, l’Autorité de l’UA permettra de mettre en place un poste de coordinateur de la politique étrangère ; cela veut dire qu’à partir d’aujourd’hui, l’Afrique pourrait parler d’une seule voix. Il s’est également exprimé au sujet du Conseil de Défense, qui, dans le contexte de l’Autorité de l’UA, serait présidé par un Coordinateur à la Défense, relais auprès des commandements militaires aux quatre coins de la planète. Il a enfin évoqué le poste de Coordinateur du Commerce extérieur, chargé de négocier au nom du continent africain lors des débats avec l’Organisation mondiale du Commerce ou avec d’autres institutions internationales.

Le Président de l’UA a par ailleurs réitéré le droit de l’Afrique à disposer d’un siège permanent au Conseil de Sécurité des Nations unies et de tous les privilèges y afférents, par exemple la préservation de l’équilibre international et de la paix mondiale. Il a fortement insisté auprès des Membres permanents du Conseil de Sécurité présents au sommet du G8 pour qu’ils ne s’opposent pas à cette réclamation lorsqu’elle sera évoquée devant l’Assemblée générale des Nations unies.


free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :