Le président Barroso au sommet du G8 en Italie du 8 au 10 juillet 2009: formuler ensemble des réponses durables aux défis mondiaux

Le président Barroso représentera pour la cinquième fois la Commission en tant que membre de plein droit au sommet du G8 qui se déroulera cette année sous présidence italienne à L’Aquila (Italie). Les dirigeants du G8 discuteront notamment de l’économie mondiale, y compris du commerce international, du changement climatique et de l’énergie, de l’Afrique et du développement, ainsi que de la sécurité alimentaire.

Aux côtés des dirigeants de la Suède, qui exerce la présidence du Conseil de l’UE, des quatre autres pays européens membres du G8 (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni), ainsi que des États-Unis, de la Russie, du Canada et du Japon, le président Barroso soulignera la nécessité d’apporter une réponse internationale coordonnée aux défis communs posés par la crise économique et financière, le commerce, le changement climatique et l’énergie, l’Afrique et le développement et la sécurité alimentaire.

Le président Barroso a déclaré: «Cette année, le sommet du G8 se déroule dans un contexte particulièrement difficile. L’Europe a joué un rôle de premier plan dans l’action menée pour affronter des défis tels que la supervision des marchés financiers, l’élaboration de politiques durables en matière climatique et le commerce international. Ce sommet est l’occasion de prendre de nouveaux engagements. Nous devons mettre rapidement en œuvre la réforme du système financier mondial. Nous devons prendre des mesures décisives contre le changement climatique. Et nous devons réaffirmer et respecter nos engagements à l’égard des plus pauvres de ce monde.»

D’importantes discussions consacrées au changement climatique sont prévues au sein de la formation du G8 et lors de la réunion du Forum des principales économies. Le président Barroso soulignera l’importance de la science dans ce domaine et la nécessité de ne pas dépasser une hausse des températures de 2°C et appellera les participants à réaffirmer l’objectif consistant à réduire d’au moins 50 % les émissions mondiales d’ici à 2050. En outre, tous les pays développés doivent être prêts à réduire leurs émissions d’au moins 80 % dans le même délai et à faire un premier pas sérieux dans ce sens en parvenant à une réduction substantielle à mi-parcours, en consentant des efforts comparables. Cet élan devrait à son tour encourager les grands pays émergents à agir pour ramener collectivement leurs émissions au -dessous des niveaux d’un scénario du statu quo. Le président Barroso mettra également l’accent sur les débouchés économiques résultant du passage à une économie sobre en carbone.

Pour ce qui est de l’économie mondiale, le président Barroso appellera le G8 à adresser un signal fort invitant à résister à la tentation protectionniste dans le domaine des échanges et de l’investissement en cette période de crise économique. Compte tenu des graves conséquences sociales de la crise actuelle, il demandera à tous les gouvernements de placer les citoyens au centre de leurs préoccupations et de concevoir des politiques sociales et d’emploi contribuant à protéger les personnes et les emplois, afin de soutenir la reprise économique et la création d’un nouveau cadre mondial équitable. Il exhortera aussi les participants au sommet de L’Aquila à donner un nouvel élan permettant une conclusion aussi rapide que possible du programme de Doha pour le développement.

Enfin, le président Barroso soulignera à quel point la question de la sécurité alimentaire mondiale reste importante, alors que depuis le dernier sommet du G8, la Commission a créé – et commencé à mettre en œuvre – une facilité pour l’alimentation dotée d’un milliard d’euros. Il se félicite du regain d’attention d’autres partenaires du G8 pour ce problème urgent.

Sur le plan de la participation, le sommet du G8 de cette année témoignera de la détermination des dirigeants du G8 à renforcer leur dialogue avec leurs partenaires internationaux et à en faire un volet à part entière important du sommet, tout en jetant des ponts avec d’autres processus en cours, notamment les négociations sur le climat menées sous l’égide des Nations unies et les travaux du G20.

free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :