Fin du 13e sommet de l’UA à Syrte: Les dirigeants africains parviennent à un accord sur la création del’Autorité de l’UA

Les dirigeants africains sont parvenus à un accord sur la création de l’Autorité de l’Union africaine, qui doit être ratifiée par les parlements nationaux, a annoncé vendredi le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

M. Kadhafi a dit lors de la cérémonie de clôture du sommet de l’UA que les dirigeants africains ont décidé de créer une nouvelle Autorité parlant d’une seule voix au nom du peuple africain.

La nouvelle autorité est dirigée par un président et a un rôle renforcé pour coordonner les politiques des affaires étrangères, du commerce et de la défense au sein du continent africain, a précisé Kadhafi.

Pour entrer en viguer, cette Autorité devra être approuvé par les parlements de tous les 53 pays membres de l’UA, a ajouté le dirigeant libyen.

Le 13e sommet de l’Union africaine (UA) a pris fin vendredi à Syrte par l’adoption d’une résolution mettant fin à la coopération avec la Cour pénale Internationale (CPI) pour l’inculpation du président soudanais Omar el-Béchir. « (L’Union africaine) décide qu’en raison de l’absence de réponse à la requête formulée par l’Union africaine, les Etats membres de l’UA ne coopéreront pas conformément aux dispositions de l’Article 98 du Statut de Rome sur la CPI … ou l’arrestation et la livraison des personnalités africaines inculpées, » a indiqué un texte de la résolution obtenu par Xinhua au terme du 13ème sommet de l’UA.

Le 4 mars, la Cour pénale internationale (CPI) basée à la Haye, avait émis un mandat d’arrêt contre el-Béchir pour des présumés crimes de guerre et crimes contre l’humanité dans la région agitée soudanaise du Darfour entre 2003 et 2008. Les dirigeants africains ont également décidé de renforcer l’agriculture et la sécurité alimentaire, et d’élargir les pouvoirs de la Commission de l’UA.

Avec pour thème « Investir dans l’agriculture pour la croissance économique et la sécurité alimentaire », les dirigeants africains ont discuté au cours du sommet de Syrte des moyens de renforcer les pouvoirs de l’éxecutif de leur organisation et de la situation sécuritaire et des conflits en Afrique.
Après une négociation marathon dans la nuit de jeudi à vendredi, les dirigeants africains sont parvenus à un consensus tôt vendredi sur la transformation de la Commission de l’UA en une Autorité africaine » disposant d’un mandat plus large.

La nouvelle institution de l’UA comprend un président, un vice- président et dix secrétaires avec des portefeuilles spécifiques.

La modification, proposée par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, qui est également le président tournant de L’UE, comprend également l’éxtention du domaine de compétence de la nouvelle institution aux affaires de défense, de diplomatie et de commerce international.

La Libye doit organiser un sommet de l’UA début septembre à l’occasion du 40e anniversaire de l’arrivée au pouvoir de Kadhafi.

La moitié des dirigeants des pays membres de l’UA ont pris part au sommet de Syrte, où la proclamation de l’UA avait été signée en 1999.


free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :