Jean Ping presse pour une Intégration plus rapide du NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique) au sein de l’UA

La crise financière mondiale que nous connaissons actuellement a mis en exergue la nécessité et l’urgence de l’Intégration du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) au sein de l’Union africaine, a préconisé le moniteur de l’Union africaine (UA).

Le processus d’intégration du NEPAD au sein des structures et du fonctionnement de l’UA permettra au continent de faire face à ses défis d’une seule et même voix puissante. Jean Ping, le Président de la Commission de l’UA, a lancé ce week-end la 29ème Rencontre du Comité des Chefs d’Etats et de Gouvernements chargé de la Mise en œuvre (HSGIC) du NEPAD. Il a insisté sur l’urgence de mettre en œuvre ce processus.

D’après ses dires, les progrès au niveau de l’intégration ont été lents jusqu’à la 19ème Rencontre du Comité qui s’est tenue en juin dernier, à Charm-el-Cheick (Egypte). Le Comité avait mandaté la Commission pour qu’elle accélère ce processus d’intégration. Celle-ci avait par ailleurs été chargée de compiler un rapport avant le 12ème Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UA, ayant débuté ce week-end. Se référant à ce rapport, le Dr Ping a déclaré : « Je souhaite faire état des avancées ayant déjà eu lieu sur le travail effectué jusqu’à présent. Des pas de géant remarquables ont permis d’accélérer l’intégration du NEPAD au sein des structures de l’UA. Ces avancées notables incluent entre autres la récente signature de la Convention d’accueil avec l’Afrique du Sud, qui permet dorénavant au secrétariat du NEPAD et à l’entité qui lui succèdera d’obtenir le statut de bureau de l’UA, en dehors de son siège. »

La mise en œuvre de cette convention d’accueil par l’équipe technique conjointe des autorités sud-africaines, de la Commission de l’UA, du secrétariat du NEPAD et de la Banque de Développement d’Afrique du Sud, fait aussi partie des résultats obtenus jusqu’ici par le biais du processus d’intégration du NEPAD au sein de l’UA. Le Dr Ping a fait part des problèmes ayant touché l’étude sur l’intégration du NEPAD au sein des structures et du fonctionnement de l’UA. « J’ai le regret de vous informer que le travail n’a pas pu commencer selon le planning prévu, en raison de certains problèmes, particulièrement l’identification de sources de financement pour l’étude » a-t-il rajouté.

Néanmoins, la Commission a finalement réussi à débloquer les fonds nécessaires, ce qui a permis de relancer le projet. Le Comité HSGIC s’est rassemblé pour discuter principalement de l’intégration du NEPAD dans les structures et le fonctionnement de l’UA et pour nommer un nouveau Directeur exécutif chargé de présider le secrétariat du NEPAD et l’entité qui lui succèdera.

Le NEPAD est une initiative régionale, préconisant plus de programmes de développement pour l’Afrique, en collaboration avec les partenaires du continent africain. De nombreuses communautés, à l’échelle internationale, apportent actuellement leur soutien à cette initiative, dont on espère qu’elle amènera plus de ressources pour le continent.

Meles Zenawi, Premier Ministre éthiopien, actuellement à la tête de ce forum, a déclaré que la crise financière mondiale aurait un impact sur le processus d’intégration du NEPAD au sein de la structure de l’UA. « La crise mondiale actuelle met en exergue le besoin fondamental ainsi que l’urgence à accélérer le processus d’intégration. Cette rencontre amène donc une opportunité pour nous tous, afin que nous nous rassemblions pour améliorer l’intégration du NEPAD au sein de l’UA ». Il a également indiqué qu’il était nécessaire de réviser les plans stratégiques du NEPAD afin de contrer ce problème et que le processus d’intégration était en bonne voie.

Le NEPAD a pour objectif de faire face à des problématiques, telles que la paix et la sécurité, la bonne gouvernance économique, politique et des sociétés, mais aussi de faire en sorte que le continent africain soit un pôle d’attraction pour les investissements étrangers. Ce projet de l’UA, initialement lancé entre autres par l’Afrique du Sud, le Nigéria, l’Egypte, l’Algérie et le Sénégal, dispose d’un Comité de direction dont les membres sont issus de 15 pays africains. L’intégration régionale est au cœur du schéma directeur des ambitieuses infrastructures du NEPAD. Il y est suggéré d’investir dans l’agriculture régionale, les systèmes d’alimentation en énergie, l’eau, les transports et les systèmes d’information et de communication.

Il est attendu que ces investissements permettront de développer le commerce inter-africain, de créer des économies d’échelle pour les investissements et les relations commerciales, de réduire les coûts élevés en matière de transport et de communication, et enfin de permettre la libre circulation des personnes et des biens aux multiples frontières que compte le continent.

free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :