L’Afrique et l’Union européenne unissent leurs forces pour lutter contre le changement climatique

L’Afrique et l’UE ont exprimé leurs préoccupations communes face au réchauffement de la planète, ainsi que la même volonté d’aboutir à un accord international ambitieux, qui succéderait au protocole de Kyoto, dans une déclaration conjointe sur le changement climatique adoptée ce jour.

Bien qu’elle contribue très peu au réchauffement de la planète, l’Afrique est reconnue par les experts comme l’une des régions les plus vulnérables au changement et à la variabilité climatiques. Les pays africains subissent déjà les pires conséquences du changement climatique, ainsi qu’en témoignent l’imprévisibilité des précipitations, la baisse des rendements agricoles et la raréfaction des ressources. À cela s’ajoutent la pauvreté généralisée, l’accès limité aux capitaux et aux technologies, la dégradation des écosystèmes, les catastrophes naturelles et les conflits, qui accentuent encore leur vulnérabilité.

S’exprimant à l’occasion de la conférence des Nations unies sur le financement du développement, à Doha (Qatar), M. Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine, et M. Louis Michel, commissaire européen responsable du développement et de l’aide humanitaire, ont déclaré conjointement: «La lutte contre le changement climatique constitue un véritable défi tant pour l’Afrique que pour l’Europe. Il s’agit d’une priorité que nous devons affronter ensemble pour atteindre nos objectifs communs. Nous sommes tous conscients que si nous n’agissons pas maintenant, nous allons au devant de conséquences encore plus dramatiques, notamment pour les populations les plus vulnérables d’Afrique. L’UE et l’UA sont résolument en faveur d’un accord ambitieux sur le changement climatique qui succéderait à l’accord de Kyoto.»

La déclaration conjointe Afrique-Union européenne montre que les deux parties partagent les mêmes inquiétudes au sujet du changement climatique et qu’elles peuvent surmonter leurs divergences de vues face à l’urgence de la lutte contre le réchauffement de la planète. Elle constitue une étape importante dans l’adoption de démarches communes, le renforcement de la coopération et la fixation d’objectifs ambitieux pour un accord post-Kyoto sur le changement climatique.

L’Union européenne a l’intention d’aider et de soutenir la région africaine dans ses efforts d’adaptation et d’atténuation, dans le cadre de l’Alliance mondiale contre le changement climatique et d’autres instruments appropriés, afin d’améliorer le dialogue politique et de favoriser la coopération en partageant ses expériences avec les pays africains.

La déclaration conjointe constitue une contribution importante à la conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), organisée à Poznań (Pologne) du 1er au 12 décembre 2008.

Contexte:

Cette déclaration conjointe est le fruit de la coopération des participants à la 11ème réunion de la troïka ministérielle Afrique-UE, qui s’est tenue les 20 et 21 novembre à Addis-Abeba. Elle se fonde également sur les conclusions de la conférence africaine des ministres de l’environnement sur le changement climatique du 20 novembre, organisée parallèlement à Alger, qui a donné lieu à la «déclaration d’Alger» sur le changement climatique en Afrique.

Le texte de la «déclaration conjointe» et de plus amples informations sur les relations UE/Afrique sont disponibles à l’adresse suivante:
http://www.africa-eu-partnership.org/index.php?lng=fr&PHPSESSID=d9207cdfab783a695aa6712db5df14ae

Alliance mondiale contre le changement climatique: une alliance sur le changement climatique entre l’Union européenne et les pays pauvres en développement les plus touchés et les plus démunis face au changement climatique. Dans le cadre de cette alliance mondiale, l’Union européenne et ces pays s’emploient de concert à intégrer le changement climatique dans leurs stratégies de réduction de la pauvreté. L’Union fournit d’importantes ressources pour lutter contre le changement climatique dans ces pays. Parmi les mesures financées figurent des actions visant à améliorer la préparation aux catastrophes naturelles, qui devraient être plus fréquentes et plus graves en raison du réchauffement de la planète.

Lire la Déclaration UE-Afrique sur le changement climatique – doc (en anglais)

free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :