UE-Chine-Afrique : Le tigre de papier de la Commission esquive les questions de divergences

Dans la version électronique d’European Voice du 16 octobre, Jonathan Holslag déclare que l’UE ne devrait considérer la Chine comme un partenaire sérieux que si celle-ci démontre un engagement ferme par rapport à une politique d’aide unifiée. D’après Jonathan Holslag, l’UE a remis en liberté un nouveau tigre de papier.

Le nouveau communiqué de la Commission européenne sur la coopération trilatérale avec la Chine et l’Afrique, publié ce 15 octobre, cherche à apaiser le géant asiatique, plutôt que de l’engager à prendre un chemin favorable aux intérêts propres de l’Europe.

Contraint par le manque de consensus entre les pays membres concernant les intérêts propres de l’UE sur le continent africain, ce document hautement technocratique est avant tout remarquable par la détermination affichée d’éviter des questions politiques qui pourraient fâcher Pékin. Dés le début de la rédaction de ce document, les représentants officiels de la Commission ont veillé à éviter les sujets qui fâchent, tels que la bonne gouvernance, les Droits de l’Homme et le devoir de protection.

Quelle opportunité ratée, peut-être même était-ce l’occasion unique, d’évoquer la philosophie chinoise de la « société harmonieuse » et d’expliquer que certaines conditionnalités sont loin d’être répulsives, mais font partie du fonctionnement des sociétés harmonieuses. La Commission esquisse un inventaire impressionnant d’échanges potentiels et de projets spécifiques, et il est vrai qu’une coopération concrète est un point de départ plausible pour faire des efforts en vue de neutraliser les suspicions et de mettre les bonnes pratiques sur la table des négociations.

Ceci dit, la réalité des relations UE-Chine ne peut pas être déguisée. L’UE sera seulement considérée comme un partenaire sérieux par la Chine si elle démontre une politique d’aide au développement forte et unifiée. La même condition s’applique au commerce et aux investissements. La vérité c’est que, pour l’essentiel, l’UE est à deux doigts de devoir abandonner l’influence économique qu’elle avait préalablement ; elle a déjà un pied presque dehors. Pourquoi ? A cause d’un échec crucial, à savoir le manque d’accord sur une base politique essentielle. La meilleure chose que l’UE doit faire, c’est de forger un tel accord et ne pas être trop gentille dans les dialogues menés avec la Chine.

Les dialogues les plus urgents à lancer doivent avoir lieu en Europe. Il serait utile de se concentrer sur la manière de promouvoir la responsabilisation politique parallèlement au développement en Afrique, et sur la façon d’engager les autres puissances pour atteindre cet objectif. La Chine a besoin d’être présente dans ce processus ; les Etats-Unis et l’Inde devraient y être intégrés ultérieurement.

Un nouveau consensus, issu de la base et remontant vers les hautes sphères, est nécessaire entre l’Afrique et ses partenaires ; ce consensus ne doit pas tourner autour des questions délicates, tels que les Droits de l’Homme et la bonne gouvernance. Mais pour que l’UE puisse jouer un rôle important et bénéficie d’une influence légitime, elle a besoin de se faire accepter comme une partie prenante capable et déterminée à améliorer le développement de l’Afrique.

La Chine est pour le moment en train de mettre l’Europe devant son miroir, ce qui permet à cette dernière de voir à quel point ses divisions internes lui sont fatales, et de la confronter à ses limites par rapport aux ambitions de sa politique extérieure en Afrique. Mais l’Afrique est actuellement plus stable et prospère qu’elle ne l’a été depuis longtemps. C’est donc le moment pour l’UE de s’impliquer, et avec l’aide des autres pays développés, d’assurer la continuité dans cette direction.


free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :