Le Parlement européen reconnaît la nécessité de soutenir les pays en voie de développement dans leur lutte contre le changement climatique

D’après Oxfam, qui s’est d’ailleurs réjoui de cette décision, la Commission pour l’Environnement du Parlement européen a voté la Directive ETS (Système d’Echange de quotas d’émissions de gaz à effet de serre), prévoyant d’utiliser 50% des revenus générés par la mise aux enchères des autorisations d’émission de gaz, afin que les pays en voie de développement puissent faire face au changement climatique, via un fonds international.

Le Système d’Echange de quotas d’émissions de gaz (Directive ETS de l’UE) couvre près de la moitié des émissions de l’UE, les secteurs les plus polluants s’étendant des centres de production d’énergie aux industries lourdes.

Douwe Buzeman, le Conseiller d’Oxfam à Bruxelles, en charge du changement climatique et des politiques de développement de l’UE a exprimé son opinion : « Il règne une profonde injustice dans les effets ressentis suite au changement climatique. Les pays riches ont engendré ce problème en émettant pendant des dizaines d’années des gaz à effet de serre, mais ce sont les pays pauvres qui en sont les plus affectés, en devant faire face à des catastrophes, telles que les sécheresses, les inondations, les famines et les maladies, de plus grande ampleur ».

En outre, le Comité de l’Environnement a voté la Proposition de partage des efforts, faisant partie du Package Climat de l’UE (« paquet » global de l’UE sur le climat), en vue de commencer à aider les pays en voie de développement à s’adapter aux conséquences négatives du changement climatique. La Commission pour l’Environnement a voté une assistance financière annuelle de minimum 10 milliards d’euros d’ici 2020. Oxfam apprécie le fait que cet argent en faveur des pays en voie de développement soit un complément aux fonds déjà alloués au développement et sera versé via des prêts.

Oxfam aurait aimé que les Membres du Parlement européen aillent plus loin en s’engageant directement à réduire leurs émissions nationales de 30% minimum d’ici 2020, mais l’organisation accueille toutefois avec enthousiasme la réduction automatique à 30 % dès qu’un accord international sur le changement climatique aura abouti.

Le résultat du vote de cette Commission est seulement une première étape, il est le fondement des futures négociations avec le Conseil en vue d’un accord devant être avalisé officiellement par le Conseil et le Parlement en décembre. Cela coïncidera avec l’important sommet de la CCNUCC (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) qui se tiendra à Poznan.

Oxfam appelle les Etats-membres de l’UE à suivre le Parlement européen et à être le fer de lance de l’aide accordée aux pays en voie de développement afin de les soutenir dans leur adaptation face aux changements climatiques.


free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :