La crise financière mondiale frappera les relations commerciales entre la Chine et l’Afrique

La crise financière mondiale aura des répercussions sur les relations commerciales entre la Chine et l’Afrique ; cependant, Pékin continuera à étendre ses investissements sur le continent africain, afin de maintenir les liens étroits entre les deux continents, ont expliqué les représentants officiels chinois jeudi passé à l’Agence de Presse Reuters.

Le commerce entre la Chine et l’Afrique a atteint 74 milliards de dollars sur les huit premiers mois de l’année, soit une augmentation de 62% par rapport à l’année précédente. Selon Zhou Yabin, Chef du Département Afrique au sein du Ministère du Commerce, « la Chine ne peut pas faire preuve d’un excédent d’optimisme et espérer conserver une telle croissance ».

« Les mauvaises conditions financières actuelles, à l’échelle mondiale, affecteront notre coopération avec l’Afrique, particulièrement au niveau des relations commerciales », a indiqué Zhou Yabin, lors d’une entrevue avec des journalistes et des représentants officiels africains. La Chine encouragera néanmoins les compagnies nationales à accroître leurs investissements en Afrique, dans des secteurs tels que les infrastructures, les services financiers et l’énergie, a expliqué Chen Lin, Chef du Département ministériel chargé de la coopération économique étrangère.

Selon M. Zhou, le Fonds de Développement Chine-Afrique, d’un capital de 1 milliard de dollars, crée par Pékin en 2006 pour stimuler les investissements en Afrique, a déjà investi un dixième de ses ressources dans six projets, permettant ainsi de réunir 400 millions de dollars supplémentaires d’autres investisseurs chinois. Les analystes espèrent que la crise financière internationale va affaiblir les liens que l’Afrique entretient avec l’Occident et qu’elle va pousser celle-ci à s’orienter vers d’autres marchés émergeants, en particulier la Chine.

M. Zhou a repoussé les critiques relatives à l’engagement de la Chine en Afrique. Le pays ne sera pas une nouvelle puissance coloniale, a-t-il dit, ajoutant que la plupart des industries lourdes africaines sont encore dans les mains des multinationales occidentales. Selon lui, « lorsqu’on jette un œil à l’histoire, ce n’est pas la Chine mais bien les puissances occidentales qui ont pillé l’Afrique ; la Chine n’a rien à se reprocher ».

La Chine a formé des travailleurs qualifiés pour se rendre en Afrique, en vue de construire des hôpitaux et des écoles aux quatre coins du continent, a-t-il ajouté. « D‘ailleurs, nous avons prouvé que nous sommes un ami loyal pour l’Afrique », a-t-il conclu.


free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :