‘Le dialogue UE-Afrique nécessite une politique qui devrait se baser sur l’influence’

Selon Jonathan Holslag de European Voice, l’UE devrait se rendre compte que sa concentration sur le dialogue et les projets conjoints à grande visibilité ne change pas la nécessité d’une politique qui doit reposer sur l’influence. L’UE oublie que sa position en Afrique s’affaiblit rapidement, surtout car elle ne traduit pas son immense potentiel dans un véritable impact diplomatique. La politique africaine de l’Europe devrait évoluer vers une diplomatie à la recherche d’impact. L’UE pourra seulement rester dans le jeu en renforçant sa stratégie africaine et en parlant avec une seule voix et contribuera ainsi à éviter que la nouvelle course (surtout avec la Chine) ne devienne une chute vers le bas. Si l’UE ne fait pas cela, elle peut se trouver comme l’empereur nu, sans aucune crédibilité pour jouer le rôle d’acteur dans sa propre cour arrière.

Lisez la suite (accessible sur abonnement)

Passez vos commentaires


free web hit counter

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :