CONCORD : contribution à la consultation pour la stratégie UE-Afrique

CONCORD, la confédération européenne d’ONG d’urgence et de développement croit qu’un portail internet assez complexe et un processus de 3 mois n’est pas la manière d’engager la société civile de façon significative et respectueuse et d’assurer l’appropriation du processus. Nous demandons à tous les acteurs impliqués d’initier un débat sérieux sur l’avenir des relations entre l’EU et l’Afrique avec les gouvernements, les parlements et la société civile.

Conditions et propositions

Méthode– Nous croyons qu’un portail internet assez complexe et un processus de 3 mois n’est pas la manière d’engager la société civile de façon significative et respectueuse et d’assurer l’appropriation du processus.

Time-line– une stratégie telle que la stratégie UE-Afrique devrait être fondée sur des solides débats et échanges avec tous les acteurs. Il n’est pas réaliste de construire une stratégie substantielle dans un si court délai. Le processus pour arriver à une stratégie conjointe devrait prendre plus de temps et, en conséquence, notre suggestions est d’élaborer la stratégie en deux étapes, d’ici à fin 2008. Le sommet UE-Afrique prévu au mois de novembre à Lisbonne, s’il a lieu, doit être une étape importante du processus et pas une fin en soi.

Impliquer les institutions et la société civile africaines – Le fondement de tout engagement doit être un processus juste et ouvert, qui implique avant tout la société civile africaine. Les institutions doivent être prêtes à rouvrir la stratégie et prendre en considération les inquiétudes des citoyens de l’UE et de l’Afrique afin de développer une vision partagée de l’avenir des relations entre l’UE et l’Afrique. De plus, pour obtenir un réel partenariat, l’UE doit également être prête à s’inspirer de l’expérience et de l’expertise de l’Afrique.

– Toute stratégie conjointe UE-Afrique devrait inclure des « assurances concrètes » par rapport aux des engagements pris vis-à-vis les pays africains, y compris, sur l’augmentation de l’aide au développement, l’appropriation, la participation.

Combler le fossé démocratique en Europe – Il est clair que la capacité de l’UE à jouer le rôle effectif auquel elle aspire dépendra de manière critique de l’appui qu’elle recevra des citoyens européens. L’élaboration de la stratégie Afrique pourrait procurer une occasion opportune de lancer des grands débats publics, au niveau national et européen, sur l’avenir des relations entre l’Europe et l’Afrique.

Accès aux contributions soumises à la consultation publique par des organisations

Passez vos commentaires

free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :