Première réunion d’experts sur la stratégie conjointe UE-Afrique

L’Union africaine et l’Union européenne se sont réunies la semaine dernière (19-23 février) pour ouvrir les débats sur la nouvelle stratégie UE-Afrique conjointe. Les discussions se poursuivront initialement jusqu’à la réunion ministérielle de la Troïka en mai. Vos contributions à ce processus sont importantes, et les fonctionnaires continuent à les prendre en considération, comme explique le communiqué de presse conjoint.

Quelques citations :

    Les résultats de cette semaine de travaux ont permis à l’Union africaine et à l’Union européenne d’examiner les objectifs et les principes de leur futur partenariat stratégique. Les experts se sont accordés pour dire que le partenariat devrait instaurer une alliance à long terme en vue de promouvoir la paix, la sécurité, le développement et l’intégration de l’Afrique ; de renforcer le partenariat politique afin de trouver des solutions aux préoccupations propres à chacune des parties et à celles qui leur sont communes, comme la lutte contre la pauvreté, les objectifs du Millénaire pour le développement, la gouvernance démocratique, l’intégration dans les différentes politiques des questions d’égalité entre les hommes et les femmes, l’énergie, les migrations etc ; de conjuguer nos efforts afin d’instaurer dans les enceintes internationales une alliance pour la gouvernance mondiale fondée sur notre détermination à mettre en place un multilatéralisme effectif permettant de traiter les questions liées à la mondialisation, au changement climatique, à la non-prolifération des ADM et au terrorisme ; et d’associer toutes les parties prenantes des deux continents à un partenariat axé sur les personnes.
    Cette réunion a montré qu’il y avait une ferme volonté d’oeuvrer en faveur d’un nouveau partenariat stratégique basé sur l’intérêt commun, le respect mutuel, des attentes réalistes, la solidarité, les obligations réciproques, la responsabilité et la transparence. Cet ensemble de principes devrait guider l’élaboration de la future stratégie conjointe Afrique-UE, qui devrait être mise en oeuvre dans les différents domaines du partenariat. La réunion d’experts de la troïka qui doit suivre devrait axer ses travaux sur ces éléments.
    Il a également été admis que le soutien, la participation et la consultation suivie des populations africaine et européenne étaient essentielles si l’on voulait que ce partenariat politique ait des effets bénéfiques à long terme pour la population des deux continents. Par conséquent, les experts de l’UE et de l’Union africaine feront le point vers la mi-avril sur les contributions fournies par les acteurs non étatiques africains et européens.

Communiqué de presse – pdf

Passez vos commentaires


free web hit counter

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :