Rencontre de la plate–forme de la société civile continentale préalablement au Sommet de l’UA

Préalablement au Sommet, le Centre pour la Participation des Citoyens de l’Union africaine (CPC-UA) a organisé une conférence à l’échelle continentale sur le Sommet de l’UA, les 23 et 24 janvier 2008.

L’objectif principal de cette conférence continentale était de créer une plate–forme où un débat structuré ainsi qu’une confrontation des points de vue seraient possibles entre les parties prenantes du continent. Les questions soulevées avaient trait au Gouvernement d’Union, à l’évaluation des performances de l’UA, à la Paix et à la Sécurité, aux APE et aux autres sujets éventuels repris dans l’agenda du Sommet. La Conférence continentale a débouché sur un communiqué, incluant les organisations de la société civile, exposé aux Délégations présentes au Sommet.

Le CPC-UA a fortement soutenu l’audit et a recommandé des audits réguliers, complets et périodiques à l’avenir et suggère également à l’UA de prendre les mesures nécessaires par rapport aux résultats du premier audit. En outre, le CPC-UA a demandé la mise sur pied d’un institut de coordination géré par les organisations de la société civile afin de renforcer les liens entre l’UA et les organisations de la société civile africaine. Il recommande également un audit de l’UA à la fin de chaque mandat de cinq ans de la Commission de l’UA. Par rapport au Gouvernement d’Union, le CPC-UA est d’accord pour que « le Gouvernement d’Union ne soit pas simplement une union d’Etats et de Gouvernements mais bien une union des peuples d’Afrique ». Il suggère donc à l’UA d’améliorer ses capacités à mettre au point des standards politiques communs, de rendre accessible à tous sa mission et d’inclure plus efficacement l’ECOSOC et les autres organisations de la société civile dans le Gouvernement d’Union. Le CPC-UA reconnaît que l’UA est un facilitateur significatif dans la promotion de la paix et de la sécurité sur le continent africain ; elle devrait donc porter de la voix pour résoudre les crises kenyane et tchadienne. Le sujet des APE a également été abordé durant la conférence. Selon les organisations de la société civile, l’UA devrait promouvoir des alternatives comme les accords sur l’Initiative « Tout sauf les armes (TSA) », ou le schéma SPG plus comme alternatives aux APE.

La prochaine réunion du CPC-UA se tiendra préalablement au prochain Sommet de l’UA en Egypte.


free web hit counter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :