Le rôle de l’ECDPM

La consultation électronique a été lancée par l’Union Européenne et l’Union Africaine et est facilitée par le Centre européen de gestion des politiques de développement (ECDPM) en tant que fondation indépendante.

Dans l’optique de la première phase (jusqu’en mai 2007), ECDPM en tant que fondation indépendante et médiateur impartial a été mandaté par l’UE et par l’UA de faciliter la consultation conjointe sur le web. Le mandat de ECDPM est aussi celui de permettre une consultation au niveau européen plus approfondie, en particulier à travers l’organisation d’un événement de la société civile, tout en restant en étroit lien avec la Commission de l’UA, qui maintient l’initiative de débuter le processus de consultation en Afrique.

Durant la deuxième phase (mai – décembre 2007) ECDPM a continué à faciliter le processus de consultation mettant à jour le site Internet et partageant des informations sur le processus : calendrier, questions en jeu, positions des différents acteurs et relations informelles entre ces derniers… D’ultérieures contributions sont les bienvenues et seront systématiquement partagées avec les responsables et tous les acteurs impliqués dans ce processus.

La consultation est appuyée par la Commission Européenne et la Commission de l’Union Africaine, et soutenue par les Présidences finlandaise, allemande et portugaise de l’Union européenne de 2006 et 2007.

A propos de ECDPM

ECDPM contribue à développer les relations en matière de développement, commerce e gouvernance entre les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) et l’Europe.

Notre but est de renforcer les capacités des organisations des pays ACP, publiques, privées et non-profit, à mieux gérer leurs propres politiques de développement et de coopération internationale. ECDPM travaille aussi avec certains gouvernements et organisations en Europe, afin de rendre leurs politiques et instruments de développement plus efficaces.

Le Centre a été créé en 1986 comme fondation indépendante, financée principalement par le gouvernement des Pays-Bas ; les gouvernements belge, finlandais, portugais, suédois, luxembourgeois, britannique, irlandais et suisse mettent à disposition un support institutionnel régulier pour des programmes et activités spécifiques. Le staff et autres associés travaillent à Maastricht et à Bruxelles. Le Conseil d’Administration a des représentants d’Europe et de pays ACP.

Pour de plus amples informations consultez notre site Internet.


free web hit counter

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :