Présentations des événements parallèles lors du Sommet

Durant la matinée du deuxième jour du Sommet UE-Afrique, les représentants des événements parallèles ont eu la possibilité de présenter leurs points de vue aux Chefs d’Etat et de gouvernement. Les organisations de la société civile, les associations de jeunes, les syndicats et les associations du secteur privé ont eu trois minutes à disposition chacun.

Alpha Omar Konaré, président de la Commission de l’Union africaine a affirmé être très heureux du fait que “beaucoup de voix” de la société civile – entrepreneurs, organisations de la jeunesse et autres associations –soient engagées dans le partenariat entre les deux continents et soient prêtes à collaborer afin que ce lien entre l’Europe et l’Afrique puisse se développer d’une façon positive pour tous. Il a également cité la Déclaration de la société civile, soulignant le manque d’équilibre entre les pouvoirs des deux continents.

Organisations de la société civile

La société civile était représentée par Fátima Proença, président de la plateforme des ONG portugaises et par Taoufik Ben Abdallah, de l’ENDA (Environnement Développement Action dans le Tiers Monde), qui a lu une déclaration. Cette présentation avait été approuvée préalablement par des représentants de la société civile africaine et européenne lors du Forum de la société civile en novembre et a porté son attention sur les principes selon lesquels la nouvelle relation doit être basée, spécialement celui de la responsabilité et de la confiance mutuelle.

  • Tout partenariat futur doit être fondé sur le respect et le bénéfice réciproque, sur un dialogue politique honnête et sur la reconnaissance de l’universalité des droits de l’homme. La gouvernance doit être une revendication politique pour le processus de développement démocratique dans les deux Continents.
  • La confiance se base sur une compréhension et un respect mutuel. Elle se construit et se renforce de façon permanente grâce à l’implémentation de politiques cohérentes et solidaires et la réalisation de résultats concrets.

La plateforme des ONG portugaises souligne que la participation au Sommet a été un vrai succès. Dans ses déclarations finales, le président de la Commission de l’Union africaine, Alpha Konare, a fortement souligné l’importance de la participation de la société civile au Sommet, citant la Déclaration et mentionnant le manque d’équilibre entre les pouvoirs des deux continents.

Déclaration telle que lu au Sommet – pdf

Jeunes
Le président du Forum des Jeunes européens, Bettina Schwarzmayr, a représenté le monde de la jeunesse, conjointement à Mandela Kampere de l’Union panafricaine de la jeunesse. Le Sommet de la Jeunesse Afrique-Europe, qui a eu lieu Lisbonne juste avant le Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement, a adopté une déclaration qui a successivement été présentée au Sommet, incluant en particulier les points suivants:

  • la promesse d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement doit être soutenue du moment que ces objectifs offrent une base pour la promotion du développement et pour l’éradication de la pauvreté, spécialement en Afrique
  • les droits de l’homme sont universels et il faut faire pression sur les gouvernements afin qu’ils se fassent garants des droits politiques, culturels, sociaux et économiques.
  • un partenariat UE-Afrique significatif devrait être basé sur un projet stratégique et un programme d’action pour les jeunes qui renforce le partenariat pour le développement.

Déclaration du Sommet de la Jeunesse – pdf

Syndicats
Maria-Helena André, Secrétaire Général Adjointe de la Confédération Européenne des Syndicats (CES), a pris la parole lors du Sommet UE-Afrique au nom des syndicats. Elle a présenté la déclaration adoptée lors du Sommet des Syndicats UE-Afrique concentrant son intervention sur les points suivants:

  • L’importance cruciale d’un travail décent, qui tienne compte de la création et du renforcement des systèmes de protection sociale ;
  • la promotion d’une gouvernance démocratique pour un gouvernement de paix et sans corruption ;
  • la reconnaissance spécifique des partenaires sociaux comme acteurs dans le développement économique et social ;
  • une stratégie commune sur la migration et le développement, dans le respect des droits de l’homme.

Communiqué de presse – html
Declaration (doc) – EN ; FR ; PT

Secteur privé
Le secteur privé était représenté par Jorge Rocha de Matos, Président de l’Association des Industriels portugais – Business Confédération conjointement à Vincent Maphai, Président de BHP Billiton Africa, et vice-président, pour la partie africaine, du Business Forum UE-Afrique, qui s’est tenu à Lisbonne juste avant le Sommet. La déclaration finale:

  • souligne l’importance de renforcer et diversifier le secteur privé pour favoriser le développement durable et la réduction de la pauvreté dans le continent africain.
  • invite les gouvernements des deux continents à impliquer de façon plus importante la société civile et les acteurs non étatiques dans leurs processus décisionnels. Les représentants du secteur privé peuvent donner d’importants inputs pour des thèmes comme l’agriculture, l’énergie, la gouvernance et l’emploi.
  • présente des recommandations sur comment encourager le commerce, l’interconnexion et l’esprit d’entreprise à l’intérieur de la Stratégie UE-Afrique.

Déclaration – pdf (en anglais)


free web hit counter

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :